Festival du film ouvrier - ARECTI - Théâtre l'ENTR'DEUX

Le monde paysan

Le monde paysan
Samedi 12 et dimanche 13 octobre 2019

Samedi 12 octobre
 
                   15h00 : Jean de Florette (durée 2h00)

Film de Claude Berri
Avec Yves Montand, Daniel Auteuil, Gérard Depardieu
 

Petit et laid, Ugolin, le dernier des Soubeyran, revient du service militaire. Il retrouve son oncle, le Papet, à qui il dévoile son projet : rester au pays pour cultiver des œillets. Convaincu que l'affaire peut être rentable, le Papet accepte de financer l'entreprise. Il faut donc trouver une terre, ensoleillée bien sûr mais surtout bien arrosée. Celle de Pique-Bouffigue ferait l'affaire. Le Papet tente, en vain, de convaincre le vieillard irascible de lui céder son bien. Celui-ci perd la vie dans le bref affrontement qui s'ensuit. A la surprise générale, un héritier se présente, Jean Cadoret, un bossu qu'accompagnent sa femme et sa fille. Il rêve de merveilleuses cultures.
 
                   18h00 : Cérémonie d'ouverture
 
                   18h30 : Pot de l'amitié
 
                   20h00 : Ce qui nous lie (durée 1h53)

Film de Cédric Klapisch
Avec Pio Marmaï, Ana Girardot, François Civil
 

Fils de vigneron, Jean a eu envie de prendre le large. Il a pris son baluchon et a parcouru la planète, sans donner de nouvelles à sa sœur Juliette et son frère Jérémie pendant plus de dix ans. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Si Juliette est contente de le revoir et bien décidée à ne pas le laisser repartir, Jérémie a dû mal à accepter le retour du fils prodigue. Leur père meurt juste avant les vendanges. Pour Jean, c'est l'heure du choix : celui de s'investir ou non dans l'exploitation et surtout renouer les liens entre lui, Juliette et Jérémie. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces 3 jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent.
 
 
Dimanche 13 Octobre
 
                   14h30 : Adieu Paysans (Durée : 1h03)

Film de Audrey Maurion
1947 : Libérées depuis deux ans, les villes ont faim. Jamais le pays n’aura autant compté sur ses paysans. Oui mais voilà : le monde rural n’est plus dans l’époque. Il est mis en demeure de se moderniser. En quelques années, la mécanisation va le faire passer d'un mode de vie fondée sur la lenteur à celui de la vitesse. La modernisation introduit une révolution dans l’économie et la mentalité paysanne: le crédit. L’endettement contraint à produire plus, donc au recours systématique des engrais chimiques. Productivité et planification se révèlent incompatibles avec le système traditionnel paysan où patriarche, famille et entreprise ne faisaient qu’un. Il implose. Un peu plus d’une génération s’est écoulée depuis la Libération. Ce n’est désormais plus le ciel que la nouvelle génération de paysans consulte, mais Bruxelles et ses quotas. De la Bretagne au Larzac, les campagnes entrent en convulsions. Bientôt un mythe va naître : le mythe paysan qui connaîtra son apogée avec la Grande Moisson un jour de juin 1990 sur les Champs-Elysées. Perdurera-t-il?

                        15h45 : Conférence : L'agriculture aujourd'hui. Quel avenir?
Par Hugues Chardonneret
 
                        17h00 : Conférence : L'apiculture. Les abeilles acteurs de la biodiversité.

Par Guy Pommeau
 
                        18h30 : Possibilité de restauration rapide
 
                        20h00 : Petit Paysan (Durée 1h30)

Film de Hubert Charuel
Avec Swann Arlaud, Sara Giraudeau
 

Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s’organise autour de sa ferme, sa sœur vétérinaire et ses parents dont il a repris l’exploitation. Alors que les premiers cas d’une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l’une de ses bêtes est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il n’a rien d’autre et ira jusqu’au bout pour les sauver.
Ce film non seulement se regarde comme une comédie dramatique mais il reflète aussi complètement les difficultés des exploitations agricoles soumises à des contraintes administratives et matérielles multiples. A voir pour avoir aussi un apercu de la réalité du monde agricole.
Ce film a reçu 3 César en 2018 : Meilleur premier film, Meilleur acteur, Meilleure actrice dans un second rôle.